Hier, fabrication d’un meuble pour ranger les affiches du label. Merci à Rolan le ramasseur de cartons pour le coup de main.
Tout est bien à plat (1,50 / 1 m).

Poitiers

Retour de Poitiers et retour d’internet.
Ce week-end passage à la Fanzinothèque et au Confort Moderne, merci à tous, de beaux projets à venir et l’Oreille est Hardie qui ouvre ses archives, de quoi s’occuper tous l’été.
Emmanuelle est passée faire une petit coucou et m’a confié ses archives autour de Camera Silens (sur la photo, une partie de la raya Camera avec P’tit David, Bidasse)…
Philippe continue de saisir comme un fou sur le site commun.
smart
smart
smart
smart

Aujourd’hui passage à Orléans pour rendre leurs archives à Michel Rose et Philippe des vieux Cons, je pensais revenir à vide, sauf que Michel à offert cette ENORME série d’affiches pour mes archives et Philippe ayant peur que je m’ennui cet été quelques K7, cela ne représente qu’un quart de sa collection… Heureusement/malheureusement je n’ai pas eu le temps de voir Didier Filloux… Merci à tous et réunion tuperware à la rentrée sur Orléans !!!

smart
smart
smart

76-83

Avec Philippe Raynal, nous continuons de bosser sur le site d’archives « euthanasie pour les vieux rocke(u)rs ! ». De mon côté j’ai fini la mise en forme des articles sur la période 79-83, c’est long, très long mais cela prend forme.
On espère que tous le monde va bien dans cette période suspendu.
http://euthanasiepourlesvieuxrockeurs.fr/
Claude Picard de son côté continu de nous sortir quelques perles papier !!! N’hésitez pas à aller voir

Phoque Aime All

Après Ripost, Psykout, Radio Béton, Les Vieux Cons, Gilou de la Fanzino, Artie et j’en oubli…

Mercredi dernier passage chez Michel de Phoque Aime All (entre autre). Activiste de la scène orléanaise depuis maintenant plus de quarante ans, c’est avec l’aide de Philippe des Vieux Cons que nous avons monté une mission d’archéologie. A première vue cela semble légèrement en désordre, alors que c’est un archivage avec tri chromatique.

Merci encore pour ton accueil !!!

Les Crabs !

Les Crabs !
Miracle des fêtes marital après un retard de plusieurs mois, le livret à pris du poids et passe de 12 à 16 pages, réalisé par Daniel Chéribibi avec de nombreuses photos et documents une longue interview…, tous cela devrait plaire aux fans du groupe. Au moment de la sortie il devrait y avoir une mise en ligne d’un road movies autour d’une tournée du groupe réalisé par la sœur de Véro.
La sortie devrait avoir lieu pour le début de l’année 2020.

Laurent de Berlin

Novembre 1989 pendant que Bérurier Noir chante à l’Olympia « Qu’il faut casser les murs », Laurent un des plus fervent supporter de Foutre se retrouve perché sur le mur un marteau entre les mains et avec la ferme intention de le faire tomber. C’est la parfaite illustration du fossé entre les paroles et les actes…
Laurent habite Berlin, il est revenu sur Tours pour les derniers concerts de Foutre (en bus). A l’époque la photo de notre tourangeau à fait la une d’une grande partie de la presse international souvent légendé comme étant un allemand de l’est…

2014 retour sur la scène du crime : Laurent (archives Laurent)

Affiche de soutien à Gilles

Affiche de soutien à Gilles
 
Merci à toutes les personnes qui ont soutenus Gilles et sa famille par l’achat de cette affiche.
Les derniers envois seront faits dans la semaine, les affiches réservées mises de côté.
 
Merci de votre solidarité, cela nous va droit au cœur (je parle en mon nom et en celui du groupe).
 
Les dernières copies seront vendus directement si un événement est organisé.

 

Soirée diapositive !!!

J’ai récupéré ce week-end une visionneuse et un projecteur pour notre soirée diapo, Agathe il ne te reste plus qu’a prendre les chips !
On va pouvoir proposer cela pour le prochain festival de Saint Brieuc !!!

Noël avant l’heure

Passage aujourd’hui de Patrick Métais (le réalisateur du film L’aventure punk en 1978).
Énorme cadeau de sa part au archives du label, avec cette peinture réalisé par Sam Milouf pour la pochette du troisième album de Komintern Sect !!!
Il a aussi apporté pas mal d’archives photos avec des cliches de Michel Embareck de Starshooter, Asphalt Jungle…
Pour finir en beauté et préparer une soirée diapo, des clichés de Starshooter et La Souris Déglinguée de juin 1979…
Merci Patrick !!!

Numérisation des affiches du label

Passage mardi aux archives départementales pour commencer la numérisation des affiches du label.
Un premier jet de 128 affiches a été numérisé avec l’aide de Mickaël (un grand merci pour ton aide précieuse).
Le résultat est vraiment bon comme on peut le voir sur l’affiche de la Souris qui n’a subi qu’un léger traitement.
Une nouvelle session est prévue pour la fin du mois avec Psykout pour numériser entre 300 et 400 affiches.
Ceci a été possible grâce à la curiosité de Olga et Mickael des archives départementales.

CRABS !

Arrivée ce vendredi du vinyl des Crabs !
518 exemplaires sur vinyl noir, manque encore les pochettes et le livret réalisé par Daniel Chéribibi.
C’est la réédition du vinyl sorti en 1987 par boucherie.

Numerisations

En préparation pour septembre la numérisation des affiches du label et de la collection de Psykout, sur le matos des archives départementales !!!

Encore des affiches

Grosse série d’affiches sortis par Psykout.
On va essayer de voir avec les archives départementales pour numériser tous ça…
Pas mal de concerts sur Tours

Compilation « Chaos en France – Volume 1 & 2 »

CD (Euthanasie Records – 1904-068, digifile avec livret 24 pages) 14 février 2019
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

« Plus nul qu’eux, tu meurs sur le champ. Jamais il ne m’était arrivé de tomber sur une merde pareille. Tout est minable, tout, des noms des groupes (Reich Orgasm, Blank SS, Foutre, Collabos…) à la pochette, drapeau bleu blanc rouge avec crobard à vomir en plein milieu. Bref, le kit complet de la monstruosité. Je crois qu’il est impossible d’imaginer ce que peut être le son de ces choses-là. Les paroles vont du beauf parfait au militant ringard qui ferait passer Bernie pour Zorro. A part Camera Silens, aucun groupe n’est capable de jouer son morceau en entier et ensemble. Comme si un type s’était trompé dans le mixage de l’album et avait mélangé les pistes rythmiques, Inutile de parler de musique ou de morceau, ou de chanson, c’est inexistant, On croit deviner de temps en temps des « Oi Oi Oi » en choeur, Sinon, ça ne ressemble à rien. » Rock & Folk juin 1983

01 / Camera Silens (Bordeaux) « Pour La Gloire »
02 / Collabos (Brest) « Sylvain Bergast »
03 / Trotskids (Rennes) « Gueule d’enfer »
04 / Drei Oklok (Fumel) « Les petis vauriens »
05 / Blank SS (Saint Etienne) « El volk securité »
06 / Decontrol (Menton) « Children in ulster »
07 / Komintern Sect (Orléans) « Unis par le vin »
08 / Kidnap (Blois) « J.R. »
09 / Reich Orgasm (Orléans) « Salope »
10 / Sub Kids (Dunkerque) « Against the law »
11 / No Class (Longwy) « On est baisé »
12 / Foutre (Tours) « Croyez-vous »
13 / Snix (Lille) « Unité »
14 / Camera Silens (Bordeaux) « Semaine Rouge »
15 / Trotskids « Pas de voyous dans mon bar »
16 / Reich Orgasm (Orléans) « Futur pour tous »
17 / Kidnap « Putain de vie »
18 / Brigades (Bordeaux) « Les héros sont tombés »
19 / Mopo Mogo (Colmar) « Pouvoir »
20 / Kambrones (Castres) « Exit »
21 / Komintern Sect (Orléans) « Rêve de liberté »
22 / Collabos (Brest) « Eté 69 »
23 / Criminals Damage (Brest) « Connerie »
24 / No Class « Liberté, égalité, fraternité »
25 / Rats (Dunkerque) « Suburban »
26 / SK Niks (Amiens) « La force »
27 / Nana Bonnard (Angers) « Morpionibus de profondis »

30 ans de cavale

Sorti le 7 février du livre de GILLES BERTIN (Camera Silens)
Toulouse, le 26 avril 1988. Déguisés en gendarmes, une improbable équipe de braqueurs – punks, anarchistes et toxicomanes – dévalisent les coffres de la Brink’s. Butin : 11,7 millions de francs, sans un coup de feu. La plupart des malfaiteurs seront interpellés et condamnés, sauf Gilles Bertin, chanteur de Camera Silens, groupe phare de la scène punk-rock française du début des années 1980. Espagne, Portugal, sa cavale va durer trente ans…
Barcelone, le 18 novembre 2016. Après avoir serré dans ses bras sa compagne et son fils âgé de cinq ans, Gilles Bertin quitte son domicile barcelonais à l’aube. Direction Toulouse où il a rendez-vous avec son avocat pour se rendre à la justice.

« Une vie en sursis » Un documentaire très intéressant sur Gilles et Camera Silens est écoutable sur France Culture :

Les disques du groupe sont maintenant disponibles sur les plates formes numérique « Réalité« et « Rien qu’en trainant«