Laurent de Berlin

Novembre 1989 pendant que Bérurier Noir chante à l’Olympia « Qu’il faut casser les murs », Laurent un des plus fervent supporter de Foutre se retrouve perché sur le mur un marteau entre les mains et avec la ferme intention de le faire tomber. C’est la parfaite illustration du fossé entre les paroles et les actes…
Laurent habite Berlin, il est revenu sur Tours pour les derniers concerts de Foutre (en bus). A l’époque la photo de notre tourangeau à fait la une d’une grande partie de la presse international souvent légendé comme étant un allemand de l’est…

2014 retour sur la scène du crime : Laurent (archives Laurent)